À notre sujet

La commissaire aux langues

Sandra Inutiq

La passion de Sandra est guidée par ses observations personnelles concernant les inégalités en matière de langue au Nunavut. Elle trouve que le travail accompli lorsqu’elle siégeait à divers conseils et commissions sur la justice sociale lui est très utile dans son rôle actuel, car ils se portaient à la défense des jeunes et des droits des Inuit.

Sandra a étudié l’histoire des Inuit et les processus de revendications territoriales dans le cadre du programme Sivuniksavut du Nunavut, offert à Ottawa. Elle a travaillé au ministère de la Justice du Canada en tant que stagiaire dans un poste de technicienne juridique. Par la suite, après avoir travaillé aux services correctionnels, elle a décidé de retourner étudier à Ottawa. Puis, juste avant la création du Territoire, elle est revenue au Nunavut travailler pour le nouveau gouvernement. Elle a alors occupé un poste d’analyste des politiques pendant deux ans et demi, jusqu’à ce qu’elle retourne aux études et fréquente la faculté de droit Akitsiraq.

Elle a reçu son diplôme en droit en 2005 et a passé l’examen du Barreau en 2006 après un stage; elle est alors la première femme inuit à devenir avocate au Nunavut. Elle a été conseillère juridique au GN pendant plus de deux ans et est ensuite venue travailler au Bureau du commissaire aux langues du Nunavut à titre de directrice des politiques. En janvier 2013, elle a été nommée commissaire aux langues du Nunavut. 

Personnel


Sandra Inutiq  -  Commissaire aux langues

Sandra a obtenu un diplôme de l'école de droit Akitsiraq en 2005 après avoir travaillé pendant sept ans dans le domaine de la justice et de l'évaluation des politiques. La protection des droits linguistique lui tient à cœur. Ses expériences antérieures de travail auprès des jeunes et d'autres organisations lui sont fort utiles dans l'exécution de ses fonctions actuelles. Dans ses moments de loisir, Sandra pratique la randonnée, la couture et la lecture. 

 

Au sujet du logo

Lors de la création de notre logo, nous avions certains critères en tête:

Plutôt que d’utiliser des éléments conceptuels ou des symboles surutilisés, nous souhaitions retrouver un élément humain qui rende le logo plus engageant pour les Nunavummiut.

Nous croyons avoir atteint nos objectifs.

Dans l’ensemble, l’image rappelle la communication, qui est, après tout, la raison d’être d’une langue; l’objectif de ce bureau est de préserver le droit de communiquer dans l’une des langues officielles.

 Logo of the Office of the Languages Commissioner